Colombie

                           

                         Colombie nous voici!






Panama -Carthagene 

Cartagena de Indias ,ainsi dénommée pour la distinguer de Carthagene d Espagne.Nous visitons cette magnifique ville en attendant notre Camping-car  qui va arriver en LOLO de Colon Panama.Nous avons laisse notre maison roulante le 18 juin au port de Colon ,non sans un peu d inquiétude!Nous arrivons par avion a Cartagena sous une chaleur écrasante et humide .





Cartagena nous a séduit et eux apparemment aussi !


Carthagene reçut le terrible privilège hautement convoite de faire partie des centres officiels de la traite des esclaves ,avec Veracruz au Mexique.

Carthagene classe par l Unesco sur la liste du patrimoine historique de l humanité,


La couronne d Espagne ,irritée par toutes ces pertes, décida de fortifier la cite.On dressa plusieurs places fortes reliées entre elles par des remparts.On y employa des milliers d esclaves noirs,et des fortunes financières colossales y furent englouties.Il fallut quarante ans pour la construction d un ensemble de murailles,de tours et de ponts-levis sur la colline la plus proche de la ville.


En quelques années Carthagene atteignit un tel niveau de prospérité qu elle attira toutes les convoitises des pouvoirs coloniaux,ainsi de nombreux pirates qui sillonnaient les mers. En 1543, un Français du nom de Robert Boal lança une attaque réussie sur la ville .Le pirate réussit a extorquer 310kg d or a la ville. C était le début d une longue liste d assauts de pirates . Des histoires de pirates il y en a beaucoup a Carthagene .  Un pirates de légendes "' Francis Drake""

Le Cartagena Moderne

le Musée naval de Cartagena En 1767,l Amiral Jean-Bernard Desjeans,dit le Baron de Pointis,est envoye de France afin d affaiblir l Espagne par des attaques de ses places fortes coloniales.Le Baron de Pointis prend d assaut Carthagene .Le Baron s empara des forts les uns après les autres .Ses troupes pratiquèrent un pillage systématique de la ville.Le butin de son vandalisme fut évalué a neuf millions de pesos d or, notamment un sépulcre en argent massif de deux cent cinquante kilos, que Louis XIV restituera par la suite. Le 11 novembre 1811 Carthagene proclama  son indépendance vis-a-vis de          l Espagne. En 1815 elle repassa sous le joug espagnol du général Pablo Morrillo.Cette période se révéla la plus noire de l histoire de la ville.La famine et les maladies décimèrent plus du tiers de la population .Plus tard lors de l ultime guerre menée contre la couronne d Espagne par Simon Bolivar Carthagene fut de nouveau l une des premières villes a déclarer son indépendance. Elle obtint sa liberté définitive en 1821.Pour le courage et  l  habileté des Carthaginois a défendre leur ville ,le libérateur surnomma Carthagene la " Ciudad Heroica"



choubidoubidoubidoua...Et oui !le couche de soleil a Carthagene !



 le 27 juin , nous récupérons notre camping-car et en bon état! Merci a Ernesto de la Rota et a sa femme qui ont été super efficace! Enfin l aventure continue


Petit bain de boue dans le volcan Totumo d une profondeur de 1500m.La densité de la boue est telle que nous flottons . Une belle expérience!













Un tamale
L église de Santa Marta

 

Drôle de petit train ici on met les enfants en cage!!!


                                   Parque  national del Chicamocha

Parc emblématique de la région du Santender,

Ce parc a pour décor l impressionnant canyon du Chicamocha. La grande attraction du parc est son téléphérique. Cette prouesse technologique                             (de construction Française) compte quarante cabines qui avancent a 6m par seconde.

La route est l' une des plus belles du pays elle longe le superbe paysage naturel du canyon de Chicamocha, baigne d une rivière . Malgré la présence de nombreux camions sur la route , nous sommes en semaine, Nous sommes subjugues par ce paysage

.Nous faisons une petite halte dans ce parc et Matisse en profite pour faire un petit tour de tyrolienne façon Colombie .Il survole le canyon de Chicamocha avec un plaisir fou! Nous dormirons sur le parking du parc avec l autorisation  des militaires qui surveillent ce site. Nous profitons d une vue splendide !






 

  Bachichara

 

Bachichara

Située entre San Gil et Bucaramanga, Bachichara est l' une des plus petites ville coloniales parmi les plus belles de Colombie, dont le centre est classé monument national.
Nous dormons sur la place de l'église de nombreux curieux s' approchent du camping car et veulent le visiter .C est vrai qu' en Colombie ils n en existent pas et cela les intrigues . A bon! vous pouvez dormir ,manger, et il y a même les toilettes !!! Un matin, un Colombien un peu âgée m' a demandé combien coutait la visite??? Sen3or ,c est gratis                      !Zut !j 'ai raté 'l opportunité de rentabiliser le voyage!!!
Non vraiment on s 'amuse bien et les Colombiens sont d une grande gentillesse et toujours bienveillant à notre égard .
La fanfare nous réveille en sursaut ,non pas que nous nous levions tard ,mais depuis le Mexique l' activité commence très tôt (vers 5 h du matin) . Enfin! nous assistons un spectacle vraiment unique ,le chef de Fanfare de la police nationale, un vrai phénomène ,mène sont petit monde à la baguette !
Un pur moment de bonheur!
Le samedi soir nous allons à la messe, l 'église est bondée. Bien des prêtres en France seraient envieux d avoir une église aussi pleine, beaucoup d enfants, de jeunes gens , un prêtre éloquent, avec de l humour ,des chants joyeux et entrainants . Une recette qui fonctionnent et les pauvres pêcheurs que nous sommes avons été emplis de bonheur d 'avoir partagé un moment de communion avec le peuple Colombien . En arrivant à Bachichara nous avons acheté ce qui nous semblait être des fruits secs et bien non ,pas du tout ! Les petites choses qui se trouvent dans le sachet ce sont des hormigas Culonas(fourmis a gros culs) Miam ,Miam !vieille tradition des indiens Guane.
Ce soir nous jouons au UNO celui qui perd mange les fourmis et devinez qui en a mangé?





















                                                                                                                                                          

Villa Leyva


Villa Leyva

Villa Leyva est un site colonial un des plus anciens de la Colombie,elle est classée sur la liste du patrimoine historique national. Située au fond d une vallée aride, les paysages qui l environnent contrastent avec la savane verte de Bogota. Villa Leyva est un exemple remarquable du pittoresque colonial espagnol. Les maisons sont toutes blanches a deux étages et toitures de tuile, dotées souvent d un balcon sculpté de bois vert en façade et de bougainvillées envahissant les murs. Une ambiance qui inspire la paix et la sérénité. En prime nous dégustons des pâtisseries françaises faites par un Français! Que du bonheur! Nous retrouvons nos amis Allemands rencontrés au Panama et qui ont rejoint la Colombie en même tant que nous.
Sur la plaza Mayor se prépare une fête qui durera 3jours ! Les forains montent manèges et stands en tout genre (cela me rappelle quelques souvenirs !!!) les enfants du village sont ravis .
Nous dormons tout prés du centre, dans un champ qui sert de parking à une école, nous y serons bien .

























Zipaquira


Au nord de Bogota, c'est l' une des villes les plus anciennes de la Colombie .Nous allons visiter sa fameuse cathédrale de sel .
La cathédrale de sel est une œuvre taillée dans le sel, de plus de 6000m2 de surface au sol, faite de labyrinthes, de nefs colossales et de chapelles . Elle tient sont nom de Zipa son chef indigène.
Cette cathédrale, construite au milieu des années 1950 dans les mines de sel déjà exploitées par les indigènes bien avant l' arrivée des conquistadors, fut dédiée à Notre-Dame du Rosaire ,patronne des mineurs. Nous avons été impressionnés par les sculptures de sel le travail et l' effort que cela a dû représenter.
Nous dormons sur le parking du musée a l entrée du site ,très tranquille.
Le lendemain nous partons faire nos courses au Carrefour de Zipaquira en espérant y trouver quelques bons mets de chez nous et bien pas vraiment ! Mais en revanche nous faisons la connaissance de Mauricio qui nous invite chez lui (enfin pas tout a fait chez lui) mais ce serai un peu long a raconter . Bon, il nous invité à le suivre dans (sa) finca et c' est ce que nous faisons ,le chemin est un peu étroit ,enfin nous y arrivons tout de même ! Le paysage est incroyable !
Mauricio nous présente son fils Estebane qui étudie le piano ,de plus il est fan de musique Française!
Nous déjeunons le superbe repas que nos hôtes nous ont préparé tout en échangeant nos musiques et films . Un beau moment de partage simple et spontané. Merci
Il nous faut rejoindre Bogota dans l 'après-midi car aujourdhui nous sommes le 14 juillet et nous nous rendons a l 'Ambassade de France de Bogota pour la réception donnée pour l occasion .






La Cathedrale de sel a Zipaquera

14 juillet a l Ambassade de France a Bogota

Bogota

Nous arrivons à Bogota vers 18 heures avec un drôle de sentiment ,Michelet moi avons le même . Une impression étrange, jamais nous nous attendions un jour a nous retrouver là !A Bogota ; L évocation de ce nom nous donnait la chair de poule et pourtant nous y sommes ,difficile de réaliser encore .
Et pour couronner le tout nous allons festoyer à l Ambassade, rien de plus ! Une euphorie envahie notre petite maisonnée et on rigole de notre audace et des vêtements que nous allons porter!
Pour le moment il nous faut trouver l' Ambassade et le lycée Français ,où nous jetterons les amarres pour quelques jours avec la permission de l 'Ambassade.
Nous passons devant l' Ambassade, ce qui ne manque pas de susciter quelques intérêts, nous nous rendons compte du décalage entre notre équipage et le faste de cette réception ! Un petit doute s' installe en nous sur le bien fondé de cette soirée ,mais très vite notre sens de l humour et notre détachement prend le dessus! C' est une expérience unique pour nous et pour Matisse.
L heure est déjà bien avancée quand nous faisons notre entrée. Matisse( qui adore les dessins animés) pensait que nous serions annoncé a notre arrivée, comme dans cendrillon " MR et MME Moni accompagné de leur fils Matisse "..... et bien non ,nenni ,nous passons incognito entre tout ce beau monde .Seul les gardes à l' entrée étaient avertis de notre venue. On se demande pourquoi?
Un peu étourdit nous nous frayons un chemin jusqu’au buffet, non sans mal , toutes ces personnes bien endimanchées se sont transformées en une meute de loup affamée devant tout ces petits fours et douceurs .Qu'à cela ne tienne il ne savent pas ce que nous avons traversé pour arriver jusqu’à là!!!
Nous trinquons avec un bon petit vin de chez nous , pour notre pays , notre voyage, pour les amis enfin pour tout ce qui nous passent par la tête !Et on danse ,si ,si on sait encore danser la salsa!!!
Vers minuit nous quittons le bal de peur que nos belles baskets se transforment en escarpins et que notre camping car ne devienne un RV américain..;Hi Hi.
Nos gardiens au lycée sont aux petits soins avec nous.
Le musée de l' or ,le musée national et bien sûr la fondation Botero sont très intéressants et nous y passons beaucoup de temps .
A Bogotá il fait frais la température annuelle est comprise entre 10° et 18  et nous sommes à 2600m d' altitude .
Nous quittons Bogotá ravi de cette aventure un peu dingue.




















Notre Bivouac au lycee Francais de Bogota





Camping Monteroca pres de Salento

 

Salento et la vallée de Cocora

Nous trouvons un petit coin de paradis au camping Monteroca à 4 km de Salento dans la vallée du Rio Quindio. Un vrai enchantement Jorge le dueno est un homme passionné par la géologie , Michel et Matisse sont aux anges .Le Libérateur Bolivar serait venu dans ce lieu et y aurait dormi .Jorge nous fait découvrir cet endroit qu’ il à très bien conservé.
Son camping est un endroit magique car chacune de ses cabanas sont différentes, originales et simples totalement intégrées dans la nature . Un refuge que nous apprécions pleinement .
Nous y resterons 5 jours ,difficile de quitter cet endroit, Jorge est un personnage surprenant, original,
Généreux et attachant .

La chambre de Simon Bolivar
Jorge un homme passionne par le géologie
L artiste, le peintre fou ! Il peint tout ce qu'il voit.



 
Salento






Cascade Santa Rita

Merci a Jorge et a sa famille pour leur accueil
Hospedajes Exoticos
 www.campingmonteroca.com


récolte de canne a sucre
 Ils sont trop fort!
Petit contrôle en arrivant vers la frontière avec Équateur

Nuestra Senora de las Lajas
Nous dormons sur le parking de Las Lajas
Ce sanctuaire est constitue d une impressionnante église néogothique.Sur les falaises,nombreux exvotos témoignant que Marie n 'oublie ni les Colombiens ni les Équatoriens,qui viennent par milliers.
Nos premiers lamas
Nous quittons la Colombie le 25 juillet 2012 
La Colombie et les Colombiens nous auront surpris et enchante 
La Colombie par ses paysages ,sa propreté. Les Colombiens par leur
générosité,leur accueil,leur joie de vivre ,leur courtoisie et leur fierté         d être Colombien .Merci a tout ceux qui nous ont fait aimer la Colombie et Non, il n y a pas que les FARC ,la Drogue et la Violence en Colombie!!!
Bien sûr des régions sont davantage touchées par le Guérilla comme la Valle del Cauca, Cauca De nombreux Colombiens  nous ont déconseillé  de nous attarder dans ces régions. 
les Colombiens souffrent profondément de cette situation.








1 commentaire:

Esteban CM a dit…

Bonjour Michel, Murielle et Matisse!

J'suis Esteban Camargo et depuis de votre visite a la maison du champ de Cogua, j'suis tres tres content d'avoir connu a une famille exceptionnel, qui autour du monde, dans mon pays vous rencontrer autres choses, differents de la tv et les nouvelles.

Le paradis, cette petit morceaux du terre que vous a connu, c'est vrai, c'est le paradis!

Merci de votre visite, un grand câlin a Matisse et a Murielle et Michel, merci pour les films, la musique et la conversation, ecouter de autres personnes sur Colombie, est une de les merveilles du monde!