Equateur




         Notre entrée en Équateur le 25 juillet 2012

      
                                       Passage en douane extraordinairement simple et rapide moins d une heure!

      

 

 

 

 

                Notre première escale en Équateur Un petit invite partage notre repas au camping.d Otavalo












Nous nous rendons au marche d Otavalo
Le marche le plus réputé du pays. Je réveille tout le monde a  6 heure du mat afin de ne rien perdre de l installation des marchands, profiter de cette ambiance si particulière d un début de marche et peut être aussi un peu de nostalgie. Une pensée pour tout mes compagnons du marche paysans de Toulon.






















 Nous testons une boisson local  a base de sève d aloe vera. Ça devrai nous mettre en forme pour la journée. Impossible de savoir exactement tout ce que contient cette potion .


    En France cela couterai une fortune  en plus avec un faible pourcentage d aloe .
Cette boisson se boit chaude en plus ce
 n est pas mauvais du tout!





















Le fameux Panama
qui en réalité est fabrique en Équateur.
Des chapeaux encore des chapeaux!
Impossible de résister
un de plus un de moins !


















Matisse a le chic pour trouver les instruments de musique les plus encombrant .
On trouvera bien encore de la place !!!


                            Une vrai tête de cochon!













La Mitad del Mundo










tête réduite d un enfant de 2 ans


Vue de Quito

                    Sur la route vers le volcan Cotopaxi
                            Le Cotopaxi 4950m alt

                    
En route vers la Laguna Quilotoa 
               Les femmes travaillent très dur sur la route



 Une belle soirée en compagnie de nos amis Colombiens rencontre a Cotopaxi
Notre petit campement a la Laguna Quilotoa


 Une belle ballade avec la famille Française Battas qui fait un tours du monde sacs a dos en 1 an et la famille Cardina en vacances en Équateur.
                             La Lagune Quilotoa
Les petites bergères rencontrées sur le chemin le long de la Lagune acceptent de faire une photo avec Lilian et Matisse

Misahualli

Arrivée le dimanche 5 aout en fin d après midi

A 27 km de Tena,de son vrai nom: Puerto Misahualli. C est le principal port fluvial sur les rives du Misahualli le petit village est agréable et les habitants sympathiques et accueillants . Les touristes étrangers y viennent afin de partir en excursion dans la foret amazonienne.De nombreuses agences proposent toutes sortes d excursions mais nous voulions privilégier une agence tournee sur le tourisme communautaire .Nous faisons donc la connaissance de Teo et Amélie qui tiennent l agence Teorumi a l entrée du village  . Nous sommes accueillis par Amélie une française qui a décide 8 ans plus tôt de pauser ses valises  ou plutôt son sac a dos ) a Misahualli .
Elle vit et travaille depuis, aux cotes de la communauté Quichua  a Shiripuno afin d ' améliorer leurs conditions de vie .
Amélie est marié a Téo membre et président de la communauté Quichua il a étudier en Angleterre 
Il est spécialiste des plantes médicinales et des serpents .Téo a vécu une partie de son enfance dans la forêt amazonienne c est dire si il la connait bien!
  C 'est un guide très professionnel et tout les guides avec qui il travail sont formé par lui.

















Des chercheurs d or








Le curare est une subtense extraite de certaines lianes d'Amazonie, notamment Chondodendron tomentosum et Strychnos toxifera , qui provoque une paralysie des muscles. Il est utilisé par certains Amérindiens et Aborigènes comme poison pour enduire les flèches.
Matisse teste le curare














Nous finissons notre marche de 5 heures dans la boue .

Transport de bois précieux, c est pas joli joli!!!!

Notre petit coin de paradis en Amazonie




Oui, Oui Téo tout est dans la concentration!

Toujours la concentration!!!!


Téo nous fait avaler des couleuvres ! A non des grenouilles!






Les graines de cacao







Amélie a organise un bel anniversaire pour son fils âgée de 4 ans aujourd’hui


Amelie et sa petite fille



La maison d Amélie et Téo



Michel a trouve de l or

Fabrication de bracelets

Cours de guitare a Misahualli 














Notre bivouac sur le terrain de foot de Shiripuno

Excursion en foret Primaire .
Nous partons donc confiant pour 4 jours d excursions en foret primaire et pour notre plus grande chance Téo sera notre guide accompagné de deux autres jeunes qui s occuperons de préparer les repas et de bien d autres choses encore . Nous partons donc  jeudi matin rejoint par une famille Colombienne que nous avions rencontré au volcan Cotopaxi  .
 Nous sommes super excités de vivre cette aventure!
 Au programme pirogue marche pirogue marche...
Téo nous parle des plantes médicinales  (nous en essayons même quelques unes ),des coutumes de son peuple, des pièges qui sont utilisés encore aujourd’hui ,des animaux, il fabrique des paniers ,des chapeaux, des habits dignes des plus grands couturiers .



Notre marche de 5 heures se fait bien, nous pataugeons dans la gadoue se qui rend nos pas plus lourd et plus lent, la chaleur et l humidité sont  au rendez-vous et pour finir une petite marche dans la rivière ,nos bottes se remplissent d eau et de boue . Nous prions pour ne pas finir tout entier dedans!
. Nous arrivons enfin a la pirogue soulage, dégoulinant ,gluant, crotter mais heureux ! .
Nos cabanas sont vraiment très agréable, nous dormons sous des moustiquaires car point de vitre aux fenêtres. Une tarentule s invite même dans la salle de bain de la famille Colombienne !  He! He! pas plus fier que les Français sur ce coup là!
Après une partie de pêche en pirogue nous rentrons nous coucher bien fatigué avec des images plein la tête! Demain la journée sera plus tranquille visite du musée des traditions Quichua et du refuge.
Matisse a été passionne par les explications des pièges donné par Téo
Nos amis Colombiens nous quittent ici car il n ont que deux jours d excursion .
Le lendemain deux groupes se forme: Un groupe pour une rando aux cascades d'environ 8 heures de marche et un autre pour une rando de 5 heures . Téo  accompagné de David un jeune( apprenti guide) et Nancy stagiaire partent avec nous trois pour la ballade la plus courte. Enfin pas si courte et pas si facile! David  trace le chemin a grand coup de machette ,on monte, on descend.
 C est génial d avoir pour nous tout seul Téo et David car nous avons le temps de poser toutes les questions que nous voulons!
Une fois l autre équipe récupérée nous partons en pirogue à Shiripuno dans la communauté de Téo et Amélie .
Aujourd’hui c est avec une des femmes Quichua que nous passerons la journée.
Elle nous explique le travail de la femme Quichua ,on apprend a faire du chocolat  et a le déguster!!! Elle nous apprend aussi a fabriquer des bracelets ,  Et pour le plus grand bonheur de Michel a chercher de        
 l or ,en plus il en a trouvé!
 La fièvre de l or n est pas loin!!!
Pour moi c est petit cours de cuisine avec les femmes Quichuas.

Le bilan de ces 4 jours est plus que positif ! Nous ne voulions  surtout pas d un séjours gringo-land. Malheureusement certaine agence propose ce genre d excursion en laissant les personnes déçus par le manque d authenticité .

En passant par Téo et Amélie de l agence Teorumi nous avons lié l utile a l agréable .
Utile car en séjournant a Shiripuno nous avons aidé les femmes de la communauté Quichua dans leur programme de développement durable. Agréable car nous avons trouve authenticité ,hospitalité,simplicité .
Nous n' avons jamais eu l impression d être de simple touriste.
Nous nous sentions si bien que nous y sommes restés 15 jours .
Nous avons dormi sur le stade de foot de Shiripuno avec l accord de Téo.
C est avec beaucoup de difficulté que nous avons repris la route pour Banos ce Matin Dimanche 19 août.
Nous commencions a nous sentir un peu chez nous auprès de cette communauté .
Amelie et Teo sont de vrais belles personnes .
Cette nouvelle amitie nous est précieuse.




Les profs de musique de Matisse

Une belle soirée sur la plage autour du feu avec la communauté de Shiripuno


Nous devons tracer des chemins afin de replanter des arbres .



J ai découvert Shiripunette bien camouflée sous les feuilles
Nos deux jeunes Quichuas nous font un peu peur .
Ils commencent a s amuser avec Shiripunette avec leurs machettes
Ils demandent a Matisse si il veut la manger!
Matisse ne sachant pas si c était'' du lard ou du cochon "resta un peu sans voix
Pour la sécurité de Shiripunette nous décidons d attendre que nos deux jeunes tournent le dos pour aller la cacher .
Nous apprendrons plus tard qu ils avaient essaye de la retrouver ???
Amélie nous a assure que Shiripunette est en sécurité car le lieu est protégé.
Petite ballade a la cascade tout proche de Misahualli



Nos jeunes amis Français Célia Cindy Vincent  et leurs amis de Shiripuno

Amélie son fils et la maman de Téo

Baños


Baños, ville d’Équateur, située dans la la province du Tungurahua au pied du volcan du même nom, le long du fleuve Pastaza, à 1840 m d'altitude. Elle compte 20000 habitants. Elle fut fondée par les dominicains et son église est consacrée à la Virgen del Agua Santa (Vierge de l'eau sainte).

C'est la ville la plus touristique de l'Équateur après Quito et Otavolo. Elle est réputée pour la qualité de ses eaux thermales et des paysages qui l'entourent (nombreuses cascades)

On y pratique la culture de la canne a sucre destinée à la fabrication d'alcool (canelazo). La melcocha, pâte à base de sirop de canne, est également une spécialité de la ville.

Le Tungurahua (probablement issu du Quichua tunguru, «gorge», et rahua, «brûler») est un stratovolcan Équatorien en activité de 5023mètres d'altitude, situé à cheval sur les provinces de Chimborazo et Tungurahua, en Équateur. En éruption depuis le 5 octobre 1999 son activité éruptive a repris le  28 mai 2010 et connaît à partir du 26 avril 2011 une nouvelle phase explosive. Nous avons eu un peu de mal a nous acclimater au climat et a la ville .Je pense que nous étions encore un peu en Amazonie avec nos amis Quichuas . La chance nous a souri car nous assistons a un vrai spectacle ,ce soir la vue est bien dégagée et depuis 4 jours le volcan est actif.


  Vue de Baños 


le Volcan Tungurahua nous offre un vrai spectacle


Hippopotamesque!!!

Nous restons sans voix



Un hôtel Moni ,Peut-être de la famille?


Une bonne fondue savoyarde rien de mieux pour le morale et pour le reste on n en parle pas!


En route pour le  volcan Chimborazo

Le Chimborazo est un volcan culminant à 6268m d’altitude et situé près de Riobamba, à environ 180km au sud de Quito. C’est le sommet le plus haut des Andes équatoriennes, qui domine une région de 5000km2, sa base faisant 20km de diamètre.

Il est surnommé Taita Chimborazo, c’est-à-dire Papa Chimborazo, la mère étant Mama Tungurahua.

Le mot viendrait de la prononciation en espagnol de chimba razu (en Quichua) signifiant «la neige de l'autre versant» ou «glace de l'autre côté»

Sommet «le plus haut du monde»

Le Chimborazo peut être défini comme le plus haut sommet du monde, en le considérant comme le sommet le plus éloigné du centre de la Terre. En effet, la terre a une forme d’ellipsoïde, dont le rayon est environ 21km plus important à l’Équateur qu'aux pôles, et le Chimborazo est proche de cet équateur, plus que les sommets de l'Himalaya. Le sommet du Chimborazo est donc aussi le point de la surface de la terre dont la distance minimale au soleil au cours d'une année est la plus petite.

 Nous décidons d aller dormir au refuge au pied du volcan a presque 

5000m d altitude . Les paysages sont lunaire, personne a l horizon ,seulement nous et des lamas ! En arrivant au refuge nous sentons que l oxygène se fait rare, nous sommes pris par de petits étourdissements et un mal de tête.

Qu a cela ne tienne nous mâchons nos feuilles de coca et nous nous ménageons. Mais la nuit va être longue et douloureuse une seule envie descendre au plus vite. 

Nous garderons de cet endroit un souvenir très fort,

 l impression que dégage cet endroit est surnaturelle.


   

La route est incroyable, presque lunaire!


Le refuge ou nous  passons la nuit a près de 5000m

Cuenca



Cuenca (nom complet Santa Ana de los cuatro Ríos de Cuenca) est la capitale de la province de Azuay. Il est situé dans les montagnes de L Équateur à environ 2500 m d'altitude. Le centre de la ville est classée par l'UNESCO  en raison de ses nombreux bâtiments historiques. 
Miam Miam
Après, le naturel le surnaturel
Parc Cajas

Le Parc National Cajas se situe à l’occident de la ville Cuenca (Équateur) . La limite Est se trouve à 20 km de la ville. Le parc a une superficie de 28,544 hectares et fut reconnu officiellement le 6 june 1977. L’altitude minimale est de 3150 mètres à Llaviuco et la maximale est de 4450 mètres à la colline «Architectes».

L’origine du nom du parc vient du quichua « caxas » qui signifie « froid ». Il y à d’autres versions qui disent que son origine viendrait de son apparence produite par son type de géologie, qui forme des « boites » (« cajas ») ou l’on trouve des lagunes. 250 lagunes.Michel et Matisse vont pouvoir pêcher,enfin ils ont bon espoir !  













 Vilcabamba
 Notre dernier jour en Équateur le 02 09 12



Vilcabamba

40 km au sud de Loja en Quichua vallée sacrée . Le climat y est printanier toute l année . La petite ville est charmante ,un air petit air ecolobabacool y règne . Vilcabamba bénéficie d une réputation internationale qui lui vaut le surnom de ville des centenaires ,paraitrait il que ses habitants vivent au delà de cent ans... peut être est ce du a ce fabuleux cadre de vie no stress !
En tout cas nous y resterons une semaine histoire de régler quelques papiers sur internet après c est le Pérou. Nous avons découvert avec énormément de joie l Équateur "le Centre du Monde"! Un petit pays en superficie mais d une grande richesse . Nous quittons l Équateur avec un petit pincement au cœur ,mais nous reviendrons un jour ... peut être dans la communauté Quichua a Shiripuno.Qui sait?
Petit est ce pays grand est son cœur.
Le 3 09 2012
Voici un extrait du texte du petit futé sur l Équateur ,je le trouve très poétique ,il résume a merveille ce pays .

Bienvenue au centre du Monde !
Après avoir traverse le Grand Océan,
Un petit nuage flottait au-dessus des cimes enneigées des Andes.
Fatigue de son long voyage,
Il se laissa choir en une floconnee de neige.
Passe un millénaire au sommet du volcan Chimborazo a observer ce petit pays
Un flocon profita du soleil estival pour dévaler les glaciers et rejoindre les Hauts plateaux arides .
le petit nuage devenu ruisseau irriguait les champs des indigènes ,
S immiscent dans leurs terres sacrées : La Pachamama
Traversant les villages aux maisonnettes en terre crue,
Il s en alla couler le long de vallées luxuriantes.
Sa descente s acheva dans les eaux chaudes des fleuves amazoniens .
Piranhas,anacondas,caïmans, peuplaient ces eaux mêlées de terre,
Tandis que sur ses rives,des milliers d arbres rivalisaient de grandeur .
S échappant aux heures fraiches de leur épaisse foret,
Tapirs,jaguars et singes venaient s y abreuver.
Le flocon devenue fleuve mit alors le cap sur le Pacifique.
Sur la route,
Arrosant les champs de bananes et de cacao,
Il perçut les rires d un peuple métisse...
















4 commentaires:

Leman Amelie a dit…

Nous vivons ici et c'est encore un vrai plaisir de lire vos commentaires et de voir vos belles photos... Surtout de vous voir a tresvers elles!
Nous sommes heureux de vous avoir pour AMIS et serons encore plus heureux de vous revoir et de partager plus de moments avec vous!
En visitant votre blog et en voyant tous ces endroits merveileux, nous sortirons certainement un jour de Shiripuno pour connaitre d'autres endroits de la planete!

En tous les cas bonne route, sachez que nous pensons a vous tres souvent, Huaïra parle de Matisse toute la journée et ne quitte pas son petit coussin, portez vous bien, plein de pensées et de bisous pour vous!

Amelie, Téo, Huaira et Yaku

Anonyme a dit…

bravo Murielle, magnifiques photos, on a hate d'y etre. Matisse est a fond dans ce trip, et vit des moments extraordinaires.

Nous esperons vous revoir viiiiiiiiiite, cela fait si longtemps !!!
Nous passons en equateur la semaine prochaine....
enormes bisous Colombiens a tous
les risques tout

Derache Cindy a dit…

Hola la belle famille !!

Quel blog superbe !
Pour ma part cette belle rencontre a un peu plus embelli notre séjour !
Je continuerai à vous suivre dans vos aventures tout au long de la planète !
Continuez à partagez de belles photos !
Je n'ai pas vos adresses e-mail, je ne peux donc pas vous envoyez les photos et les films !
J'espère que votre séjour à Shiripuno vous aura plu et beaucoup apportés !
En espérant vous revoir dans un coin du monde ! Ou lorsque vous remontrez pour les fêtes !
Que du bonheur et de la prudence pour votre voyage !
Pleins de bisous a la petite famille
Cuidate bien !

Cindy.

Anonyme a dit…

Coucou les 3 M,
et cela risque de ne pas le faire.
Quel beau spectacle que ce blog. Nous sommes sommes a BANOS,dans un hotel tres sympa et convivial. nous marchons sur vos traces et c'est tres agreable. Au fait c'est ou les restau pour la fondue mes gourmands ???
On ira voir vos amis a Misahualli, cela est tres attrayant mais nous avons Cisco et du coup moins simple.
Enormes bisousssssss a tous les 3 et bonne route
les Risques tout